Chinois : option facultative LVC

Le chinois, un atout professionnel

L’acquisition des bases du chinois est devenue un atout majeur sur le marché français de l’emploi pour ceux qui devront demain donner une dimension internationale à leur vie professionnelle. Elle valorise une formation technique, scientifique, commerciale, juridique ou administrative.
De plus en plus nombreux sont (et seront) les Français dont l’activité sera orientée vers l’Asie en général et le monde chinois en particulier, une zone où la France ambitionne de tripler ses parts de marché dans les dix ans à venir. L’une des clés de la réussite dans ce domaine reste une connaissance de la langue et de la civilisation chinoise.

Le chinois, langue de culture

C’est la langue de civilisation de tout l’Extrême- Orient, la voie d’accès à un vaste pays et une immense culture, un patrimoine d’une fabuleuse richesse, ainsi qu’à la compréhension de sa mentalité. C’est aussi un contact avec une forme de pensée et d’expression radicalement différente, un enrichissement considérable, procurant souplesse et ouverture d’esprit. Outil de communication, l’écriture chinoise possède une dimension esthétique, celle de la calligraphie.

L’enseignement du chinois en France

L’enseignement du chinois se développe partout en France à tous les niveaux et dans tous les types de formation, du primaire aux grandes écoles, du secondaire aux universités. Dans le secondaire, il est en 5e position des langues enseignées en France.

Les possibilités de poursuivre le chinois après le baccalauréat se multiplient d’année en année. De nombreuses écoles de commerce, d’ingénieurs, ou en proposent des cours de chinois, ou offrent la possibilité de présenter cette langue à leur concours d’admission.

Dans le supérieur (université, BTS, IUT…), le chinois est désormais une langue recherchée pour de nombreuses formations.

La LVC Chinois au lycée

L’enseignement porte sur la langue orale, les principales règles de l’écriture (idéogrammes) et le vocabulaire fondamental. La relative complexité de l’écriture chinoise est compensée par le fait que tous les mots sont invariables. Au bout des trois années de lycée, l’élève devra maîtriser environ 400 caractères fondamentaux avec lesquels il pourra, en les combinant, écrire beaucoup plus de mots, et être en mesure de soutenir une conversation simple de la vie courante.

D’autres activités s’ajouteront à cet enseignement, comme la découverte de la culture et de l’histoire chinoises, de ses traditions et de ses spécificités.

Une langue différente, pas une langue difficile

L’étude du chinois ne suppose aucune disposition intellectuelle particulière. Exigeant soin et régularité dans le travail, elle permet de développer trois formes de mémoire : visuelle, auditive et gestuelle. Les caractères chinois peuvent être des pictogrammes, sortes de « logos » provenant d’images… ou de caractères composés. Toujours invariables, les caractères chinois n’ont ni genre, ni nombre, ni déclinaison, ni conjugaison. L’ordre des mots dans la phrase reste stable.

Pour en savoir plus :   Enseignement du Chinois : www.afpc.asso.fr

Actualités chinois au lycée Descartes

Bonjour ! Hello! ¡Hola ! Hallo ! Ni Hao 你好

C’est avec grand plaisir que nous vous communiquons le lien de la troisième newsletter de Descartes International (cliquer sur l’image !) :   Voici le sommaire : Les multiples échanges (E-twinning et échanges virtuels) La semaine des langues au lycée sous le signe du sport Les   projets interdisciplinaires L’an prochain…l’aventure … Lire la suite de l’article

Le sport à l’honneur pour la semaine « Interlangues » du 17 au 21 mai 2021

La Semaine des langues vivantes est un projet national qui a pour vocation de mettre en lumière les langues et la diversité linguistique dans les écoles et les établissements mais aussi en dehors du cadre scolaire. Elle permet de développer des projets inter-langues, inter-degrés, interdisciplinaires et donne une plus grande … Lire la suite de l’article